Share/Bookmark

LA SUZIENNE A 90 ANS CETTE ANNÉE !

18 avril 2016

 

Une coopérative pour faire face à la crise

 

L’histoire de La Suzienne commence en 1926, la crise viticole fait alors rage en France et le vignoble de la région n’est pas épargné. Les viticulteurs, dépendants du négoce pour la vente de leur raisin et de leur vin, se retrouvent dans une impasse.

C’est ainsi qu’une poignée de vignerons du village de Suze-la-Rousse dont Louis BOYER et Léon BOUDON, alors maire de la commune, décident le 18 avril 1926 de s’unir et de créer la Cave Coopérative «La Suzienne».

« Avec 80 premiers adhérents, la jeune coopérative est conduite avec brio par Louis BOYER, elle est gérée par un conseil d’administration élu par les vignerons lors d’une assemblée générale. Elle prospère si bien qu'elle compte jusqu'à 880 membres répartis sur les communes du Sud de la Drôme et du Nord Vaucluse », explique Alain Bayonne, Directeur Général de La Suzienne.

La démarche est en effet un succès qui se traduit par la création d’un premier bâtiment et par l’acquisition du matériel nécessaire pour assurer la vinification. En 1960, la réalisation d’une extension de l’outil existant porte le volume de la cuverie à 80 000Hl/an.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques années plus tard, sous l’impulsion de 5 caves coopératives dont La Suzienne, est créée l’Union des Vignerons des Côtes du Rhône, plus connue aujourd’hui sous la marque emblématique «Cellier des Dauphins».

En 1971, une nouvelle extension de la Cave est réalisée avec la construction d’un nouveau bâtiment abritant un Caveau de vente, des quais de réceptions de vendange, et une toute nouvelle cuverie portant le potentiel de vinification à près de 200 000 HL.

 

 

Une Cave qui a su évoluer avec le temps

 

Jusqu’à la fin du siècle dernier, l’activité viti-vinicole se porte bien permettant aux membres de la coopérative d’assurer la pérennité de leur exploitation.

Malheureusement, la forte crise des années 2000 va entrainer une démobilisation des vignerons (chute des revenus, manque de moyens pour l’entretien du vignoble d’où une diminution drastique des volumes de production, entrainant une perte de rentabilité pour la  coopérative). Nombre d’entre eux décident d’arrêter leur activité : arrachage définitif des vignes, vente à des investisseurs privés…

En 2010, la Cave décide de mener une réflexion pour réorganiser ses outils de vinification qui va aboutir à la réalisation de gros travaux. L’outil de vinification est totalement repensé, reconstruit et opérationnel pour les vendanges 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, forte de ses 300 adhérents, La Suzienne ne cesse d’évoluer toujours dans un esprit coopératif de modernité et de production de haute qualité.

« Nous avons parmi nos membres de jeunes vignerons et vigneronnes qui commencent à reprendre le flambeau», souligne Alain Bayonne. «C’est la plus belle des récompenses pour tout le courage des fondateurs de notre Cave et pour tout le travail des dirigeants successifs et de l’ensemble des équipes ».

 

 

 Grande Soirée Vigneronne en préparation

 

Afin de fêter dignement ses 90 ans,

Le samedi 9 Juillet 2016,

La Suzienne prépare une journée Portes Ouvertes,

Dégustations, accords mets et vin, jeux concours et grande soirée vigneronne...

 

fichier